Archive pour la Catégorie 'Au revoir JM'

Mon JM

Jean-Marc et moi, on avait un rêve doux que les enfants et plusieurs d’entre vous connaissent.

Notre doux rêve, c’était de nous installer à Santa Barbara … en reprenant le magasin de vélos là-bas … forcément.

Mais on savait bien que ce n’était qu’un rêve parce que ce serait impossible d’avoir les visas, les permis de séjour, de travail, .. pour y aller.

On espérait qu’un des enfants y travaille, ça nous aurait permis d’y passer plus de temps qu’en simples touristes.

 

A côté de ça, il y a des gens

qui sont exclus du territoire français mais qui y sont quand-même,

qui n’ont pas de permis de conduire mais qui sont au volant quand-même,

qui n’ont pas une activité légale mais qui l’exercent quand-même.

Il n’y a pas de frontières pour eux.

A la différence de notre rêve.

Ces gens-là ont tué notre Jean-Marc.

 

Et à côté de ceux-là, il y a les gens formidables qui l’ont sauvé :

. merci à ceux qui ont couru dans l’instant pour retirer Jean-Marc de la moto. Il y a une personne ici qui y était. Je t’aiderai comme je peux pour que tu parviennes à effacer la sensation du souffle quand la moto a pris feu, et le choc quand tu as réalisé que c’était Jean-Marc.

. merci à toutes les équipes médicales qui se sont relayées pendant toutes ces journées pour le sauver.

. merci par avance à la France de prendre conscience et de faire ce qu’il faut pour empêcher que cela n’arrive à d’autres.

 

 

Jean-Marc et moi, on s’est trouvé tard, il y a un peu plus de 5 ans.

Pour décrire ma vie avec lui, on était comme deux étudiants.

Avec lui, tout se faisait naturellement.

Jusqu’à vivre 24 heures sur 24 ensemble.

En harmonie.

 

A deux, on arrivait à s’alléger des inquiétudes liées au devenir de nos enfants.

On a pleinement partagé nos enfants :

Son enfant à lui, ses enfants à lui, sa création qu’il aimait, c’était son entreprise, c’était son équipe. C’était ça qui lui tenait à coeur : j’étais pleinement avec lui pour ça.

Mes enfants à moi sont devenus ses enfants à lui. Il a depuis le début assuré un vrai rôle de père, dans tous les aspects de ce rôle. Sans aucune exception à aucun moment. C’était ça qui me tenait à coeur : il était pleinement avec moi pour nos enfants.

 

Mes enfants : pour lui, réussissez vos rêves.

Toute l’équipe : pour lui, réussissez Winbike.

Nous battre pour ce qu’il aimait, c’est le garder vivant dans notre coeur.

S’il nous voit, c’est ce qui le rendra heureux.

 

 

Parmi tout ce que j’adorais chez lui, il y avait ce côté ‘j’essaie quand-même’ qui m’allait comme un gant, qui mettait du peps. On voulait aller faire du vélo de l’autre côté du bassin à Arcachon mais le bac interdisait les vélos électriques ? On a emmené mon vélo électrique quand-même ! Et on a entendu les gars sur le bateau : ‘t’as vu c’est un vélo électrique?’ Et l’autre qui répond : ‘oui mais t’en as déjà vu un comme ça toi’ ? J’imagine le plaisir que mon JM a eu à entendre ça. Et on a passé une journée juste 100% paradisiaque tous les deux.

 

Il a été merveilleux avec moi.

Ses initiales JM, ça fait J’AIME.

Géraldine




Axelle Garnier de Saint Saveur |
Naturopathie Libre: le terr... |
Guerirparlemicrobiote |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Avbhugo
| Santebeauteaunaturel
| Ma chirurgie bimaxillaire